Peillon pointe le passé de Devedjian et Madelin

LePost.fr

par LePost.fr

1,7K
39 236 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Il n'y a pas encore de description.

6 commentaires

Le 12 janvier 1967, une petite équipe d’Occident attaqua les comités Viêt Nam sur le campus de l’université de Rouen, blessant grièvement des étudiants, l'un d'eux étant laissé dans le coma. Cette agression entraîna l’interpellation rapide d’une vingtaine de membres du groupuscule, dont Gérard Longuet, Alain Madelin et Patrick Devedjian. Treize militants d'Occident sont condamnés le 12 juillet 1967 pour « violence et voies de fait avec armes et préméditation ». Cette affaire alimenta la tendance paranoïaque des militants d’Occident, prêts à se soupçonner mutuellement de trahison. Patrick Devedjian figurait en tête de liste des « balances » possibles. Convoqué sous le prétexte d’une réunion, le jeune militant fut soumis à un interrogatoire musclé et à la « baignoire ». Complètement nu, il enjamba la fenêtre et se laissa suspendre dans le vide avant d’être embarqué par une ronde de police.
Par Dailygratuit il y a 3 ans
COUCOU ME VOILA ! LES MOTEURS SONT DERRRIERE !!!!!!!!!
Par pol krot il y a 5 ans
Quel enfoiré et je reste poli !
Par sarkoboy99 il y a 5 ans
Pour en savoir plus, lisez :
- "Sarkozy, Israël et les juifs" de Paul-Eric BLANRUE.
Par jackyshow38 il y a 5 ans
je ne voit pas ou est le coup mediatique de peillon dans l'affaire, il ne fait que défendre son parti.
Par jack1247 il y a 5 ans
Voir plus de commentaires