Advertising Console

    Alexis - La Laïcité

    Reposter
    Radio Arc En Ciel

    par Radio Arc En Ciel

    6
    351 vues

    5 commentaires

    Yves Bienfait
    L'érat démocratique affirme sa suprématie sur le religieux : et tant mieux . Si une congsrégation avait plus de poids que l'état, elle lui dicterait sa conduite, aux autres congrégations, et à tous les électeurs au delà, au détriment de la démocratie donc : J'aimerais que les 'Frères Musulmans" Impose à l'état, et à tous donc, leur charia, tiens !, Pas de théocratie donc qui impose son culte sur les autres (y compris athéisme d'ailleurs) et l'état en est l'arbitre, donc impose la même règle pour tous par son autorité. Qu'a-t-on à redire là dessus ?
    L'étar dicte ses règles aux religieux donc , et il est hors de question que l'inverse s'opère. Quand au débat sur l'interdiction d'expression de culte en public, il faut pas "pousser mémère dans les orties". Franchement... Franchement : Y en a qui confonde liberté de la foi et liberté d'imposer leur foi. : Nuance !
    Par Yves BienfaitIl y a 5 ans
    Yves Bienfait
    Lisez les commentaires de bas en haut pour la chronologie.
    Pour la démocratie les électeurs optent en général pour l'alternannce, justement pour éviter l'écueil de l'écrasement d'une majorité sur une minorité;, . que j'écarte donc à priori du fait. Maintenant une représentativité efficace de la volonté du "peuple", dans le respect des minorités, est sans aucun doute perfectible. Mais c'est un autre débat, et là encore chacun trouvera des alliés de pensée sur la question pas forcément dans son camp "confessionnel".
    Par Yves BienfaitIl y a 5 ans
    Yves Bienfait
    En restant "clandestines' les congrégations peuvent faire illusion : "Nous parlons au nom de nos ouiailles", alors même que peu de celles ci suivraient ces positions en réalité. Les "cathos" ne sont pas tous sur la même longueur d'onde en matière de contraception, avortement, euthanasie, etc.. La démocratie consiste à ce que chacun exprimer son opinion propre plutôt que celle de sa famille de pensée, même si certain le font néanmoins.
    Ca fait du lobbiing, c'est un travers de la démocratie.
    Reste le débat sur le système démocratique, mais qu n'a rien à voir avec la religion.
    Par Yves BienfaitIl y a 5 ans
    Yves Bienfait
    J'ai surtout l'impression que ce victtmisme cache surtout une difficulté majeure à définir une ligne politique rekigieuse (de droite ou de gauche ? etc.). Alors même si la loi dit que les cathos n'ont pas à prendre parti politiquement, rien ne les empèchent de créer un parti à profil laïc : "Parti du Prochain" par exemple. Mais il vaut mieux crier à la marginalisation laïciste, que de former parti laïc, mettant à jour les contradiction des visées religieuses en politique, voir reccueillant des scores ridicules aux élections. Non en criant au victimisme, les congrégations ont plus d'influence qu'en avançant à visage découvert .
    Par Yves BienfaitIl y a 5 ans
    Yves Bienfait
    Ach so... Débat de chrétiens sur la laïcité, on eut pu inviter des conteadixteurs musulmans, athées, agnostiques : mais pourquoi pas un d"bat inter catho après tout.
    Alors plusieurs contradictions tout de même : La laïcité interdit aux religion de parler politique . Dans le texte soit, mais c'est inapplicable, et vous le savez bien. La preuve en est ce débat radiophonique sur une radio clairemenrt confessionnelle. La koi permet juste de parer aux débordements (s'il venait à l'esprit d'une confession de bloquer les services d'avortement par exemple).
    D'ailleurs, le débat est explicite : les opinions divergent. Un parti "catho" serait-il cohérent en interne, boir en adéquation avec la Papauté ?
    Par Yves BienfaitIl y a 5 ans