Environnement : la CIA sur le front climatique !

supahumandignity
12
236 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le 05 12 2009

Quand l'agence de Langley s'intéresse à la question climatique, ce n'est pas par soucis écologique mais plutôt par intérêt stratégique. Une nouvelle perspective américaine qui mêle climat, économie et espionnage...
Le 1er Octobre 2009, Dianne Feinstein, sénatrice démocrate de Californie annonçait devant le congrès américain l’ouverture d’un centre d’un nouveau genre : le Centre sur le changement climatique et la sécurité nationale. Sa mission est d’étudier les effets du réchauffement climatique sous l’angle sécuritaire. L'aspect économique n'a pas été oublié. Le centre aidera également les entreprises américaines à se positionner au mieux dans un secteur en plein essor, celui des ressources naturelles. Et ce n'est pas tout, alors que les Etats-Unis ont toujours refusé de se soumettre au système de surveillance mis en place par le protocole de Kyoto, le centre effectuera sa propre surveillance satellite sur les autres pays.
Cette collaboration entre la CIA et les scientifiques révèlent l’intérêt des Etats-Unis pour les changements à venir. Bien que l’initiative soit récente, la stratégie américaine, elle, est ancienne et s’inscrit dans « leur volonté de domination et d’hégémonie », comme le souligne David Mascré, professeur de géopolitique à l’Ecole des Hautes Etudes en Relations Internationales. Selon lui, « le climat est considéré depuis longtemps, par les Américains, comme un facteur stratégique majeur ».

0 commentaire