Advertising Console

    Quand un sénateur raconte sa garde à vue

    Reposter
    Public Sénat

    par Public Sénat

    1,8K
    370 vues
    Le témoignage fera date. Actuellement inquiété dans une affaire de corruption, le sénateur UMP des Alpes-Maritimes, René Vestri, raconte par le menu sa garde à vue. C’était en 2007, dans une affaire de détournement d’argent public. Relaxé des chefs d’inculpation à son encontre en novembre dernier, il raconte à Public Sénat sa « peur » et son expérience : « Quand on rentre dans un endroit ou on vous jette une couverture dans laquelle le précédent a vomi, lorsque vous entrez dans un cachot maculé d’excréments, avec des gens qui ont fait leurs besoins, (…) oui, on peut avoir peur ».
    Le 20 janvier dernier, le Sénat a accepté une demande de levée d'immunité parlementaire de René Vestri, en limitant toutefois cette mesure au versement d'une caution et en excluant toute incarcération. Cette demande de levée d’immunité se fait dans le cadre d'une nouvelle enquête sur des faits de corruption. Les soupçons de corruption portent sur la construction de la tour Odéon à Monaco, haute de 170 m.