Quand Santini voit en Royal « une grande chance »…

Public Sénat
1,2K
783 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’affaire Frêche, certains socialistes en ont ras la casquette. A commencer par Pierre Moscovici. Invité hier à débattre face André Santini dans l’émission Face à nous sur Public Sénat, le député du Doubs ne l’a pas caché : « En tant que socialiste, j’en ai un peu marre. J’ai envie qu’on parle d’autres choses. L’enjeu des élections régionales n’est pas un référendum pour ou contre Georges Frêche ». L’ex-ministre des Affaires européennes ajoute : « Tout cela n’est pas extrêmement glorieux ».
Europe Ecologie en prend aussi pour son grade : « Les écologistes sont responsables d’une forme de division. On voit d’ailleurs en Languedoc-Roussillon qu’ils veulent absolument faire cavalier seul ».
En face, le discours d’André Santini étonne Pierre Moscovici. Car la tête de liste UMP dans les Hauts-de-Seine pour les régionales ne croit pas trop aux chances de la droite : « Les Français annoncent, souhaitent, espèrent la victoire de la gauche aux régionales, et pas aux présidentielles. C’est le syndrome « on ne met pas tous nos œufs dans le même panier ». Ça leur plait bien cette cohabitation en deux niveaux ».
Pour 2012, il se réjouit en revanche d’un possible retour de Ségolène Royal : « Ségolène sera à nouveau là, consolidée par son score aux régionales. Vous croyez qu’elle va se retirer après une victoire ? Les problèmes, vous les avez devant vous », lance-t-il à Pierre Moscovici. Et d’ajouter, sourire en coin et ironique : « Elle va rester là. C’est une grande chance cette Ségolène ».

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.