Justice sociale: entretien avec Alain Supiot (1/2)

Découvrir le nouveau player
Mediapart

par Mediapart

3,8K
5 129 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Dans un entretien vidéo avec Mediapart, le Professeur de droit, Alain Supiot, qui se tient d'ordinaire à l'écart des médias, explique, à l'occasion de la sortie d'un livre qui retient l'attention, L'esprit de Philadelphie (Seuil), les raisons pour lesquelles le souci de justice sociale qui était au cœur des préoccupations de l'après-Guerre, consignée dans une Déclaration en 1944, a depuis, été oublié. Analysant « ce grand retournement qui semble avoir aboli les leçons sociales tirées de l'expérience de la période 1914-1945 », il invite la droite mais tout autant la gauche à réfléchir à leurs renoncements respectifs, qui sont, selon lui, à la racine de la crise actuelle. La suite sur Mediapart: http://www.mediapart.fr/journal/france/290110/justice-sociale-le-manifeste-de-lapres-guerre-aux-oubliettes

2 commentaires

bonjour,
Je n'ai rien contre le fait de revenir à l'esprit du Conseil National de la Résistance (C.N.R.), ou, plus généralement à celui de l'Après Guerre, cependant par delà que l'Histoire ne fait pas marche arrière (nous sommes actuellement dans une période inverse, avec remise en cause des acquis sociaux etc!.) je trouve les universitaires très conservateurs: le droit du travail est lui même léonin qui laisse l'artifice du libre contrat, avec deux parties égales, tandis que la réalité dément fortement...de même sont considérés comme fruit du travail divers revenus qui n'en sont pas ou plus, et, qui devraient être taxés de commerciaux etc. . Si réforme à faire il y a, il y faudra des gens bien courageux...parce qu'il y faudra aussi reconsidérer le droit au logement et autres droits fondamentaux...A bon entendeur salut
Par albert ETTORI il y a 4 ans
Savoir d'où l'on vient pour savoir où l'on va. C'est ce que semble ignorer le libéralisme. Merci à Alain SUPIOT d'avoir exhumé cette déclaration et d'avoir rédigé "l'Esprit de Philadelphie".Outre la clarté du propos, des idées, rare aujourd'hui, il est particulièrement intéressant de redire la place du Droit dans nos sociétés.François DEVULDER
Par François Devulder il y a 4 ans