"Alzheimer : En 3 ans,nous ferons des progrès considérables"

institut baulieu
9
19 086 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
On n’est pas prêt de connaître la cause précise des maladies neuro- dégénératives du cerveau ni de les guérir. Mais il faut tout faire pour retarder le moment de la dépendance en ralentissant l’évolution de la maladie ou, à tout le moins, l’apparition des symptômes. On peut essayer de contenir les pertes de mémoire et la dégradation des facultés cognitives pour préserver longtemps la possibilité de vivre autonome.
La recherche fondamentale est la seule solution et le seul espoir face à l’ampleur démographique et dévastatrice des démences séniles.

La découverte du professeur Baulieu et de son équipe concernant les interactions entre la protéine FKBP52 et la protéine Tau ouvre sur des possibilités de bloquer la dégénérescence du cerveau due aux anomalies de Tau. Elle ouvre la voie à des traitements précoces qui pourraient enrayer les maladies neuro-dégénératives du cerveau comme l’Alzheimer. Les travaux sont d’une importance extrême pour la mise au point de molécules thérapeutiques contre les démences séniles.

Le budget de cette recherche est estimé à 5 millions € sur trois ans. Seuls des dons de particuliers et d’entreprises financent ces recherches à travers la Fondation Vivre Longtemps et l’Institut Baulieu.
Les dons sont attendus à www.institut-baulieu.org

0 commentaire