Advertising Console

    Guénon et Sheikh Al-'Alawi

    Reposter
    687 vues

    4 commentaires

    BADER49
    « N’exagérez pas mon importance ! Car, au fond, mes travaux ne sont qu’une "occasion " d’éveiller certaines possibilités de compréhension, que rien ne pourrait donner à ceux qui en sont dépourvus ; mais du moins est-il toujours une satisfaction pour moi de constater que ce n’est pas peine perdue, si peu nombreux que soient ceux qui en profitent vraiment … »

    René Guénon, Lettre à L. C., Le Caire, 15 janvier 1935
    Par BADER49Il y a 6 ans
    Kobayachi-kibagami
    suite
    Dans la Divine Comédie de Dante ou Adam explique sa vision intemporelle de la nature des être en Dieu:

    -Parce que je la vois dans le véridique miroir
    -Qui fait de lui-même le parêdre des autres choses,
    -Et que nulle chose ne fait de soi le parèdre.

    Les deux miroir qui se contemple mutuellement.
    "Je suis se que Je suis" ou "Je suis Se qui est".
    Par Kobayachi-kibagamiIl y a 6 ans
    Kobayachi-kibagami
    Passage de "les chatons des sagesses" d'ibn 'arabi que je trouve comme étant une clé pour la compréhension de se qu'est la véritable connaissance.Parce que avant même de chercher à acquérir la connaissance il faut se demander ou la chercher et quelle en est la bonne "conception".
    Comprendras qui pourras.

    "L'homme, qui est le réceptacle par excellence de la révélation divine, doit pour connaitre Dieu se connaitre lui-même, dans sa possibilité permanente. Or, il ne se connaitra que PAR DIEU : en tant qu'il est lui-même l'objet de la connaissance, Dieu en est le "sujet", le Témoin transcendant ; en tant que Dieu est l' "objet" de la connaissance, IL SE "COLORE" EN FONCTION DU SUJET QUI LE CONTEMPLE. " fin

    Un exemple:

    "Les regards ne L'atteignent pas, mais c'est Lui qui atteint les regards", dit le Coran (VI, 103).
    Par Kobayachi-kibagamiIl y a 6 ans
    Crodoff
    Le texte de conclusion est d'une grande justesse !
    Par CrodoffIl y a 6 ans