The Art Pack // Rest In Polaroid

FatCat Films
164
4 138 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
THE ART PACK // REST IN POLAROID //
/DOCUMENCOURT/ 1.3

Repose En Vrai
C'est ce qu'ils disent tous. Les accros, les puristes et les nostalgiques du Polaroid. Photographes amateurs ou professionnels, tous le même argument: ce médium là avait de la substance. Une âme attribuée de fait par une présence physique immédiate et une vérité naturelle. Un grain. La force de l'objet, tout simplement.
Il y a plus d'un an, l'info fait le tour du monde. La firme Polaroid arrête la production des pellicules éponymes. Réactions: multiplication de sites Internet pro-pola, formations de plateformes de publications de polaroid... les Fnac se voient même dévaliser leurs stand en quelques heures et les enchères d'Ebay ne se sont jamais envolés si haut pour de simples films photos. Véritable perte d'un « ob-jouet » ou éternel retour du « vintage »? Décryptage instantané.

La Famille s'Agrandie
Abandonné pendant un an au fin fond de notre placard d'archives, faute de temps à consacrer au projet, ce document sort aujourd'hui grâce au « Grand Saut », une bande de mecs sur-motivés qui méritent d'être connus. Et à mon avis, ce n'est pas la dernière fois que nous travaillons ensemble. Thanks guys & bienvenue chez vous.

Réalisation:
/FATCAT FILMS/
Jonathan Amsellem, Antoine Cayrol, Gabriel Guérin, Victor Lech, Vincent Tajan, Pierre Zandrowicz.
/LE GRAND SAUT/
Alexandre Attal, Pierre-Louis Guetta, Pierre-Josèphe Secondi.

Remerciement:
Polaroid France & Le Grand Saut.

4 commentaires

Pas faux Artémis-Anthrope !

peut-être qu'ils sont tout simplement fermés d'esprit.
Par Geoffrey Azety il y a 4 ans
Joli sujet.
J'aime beaucoup le pola. Mais les phrases comme "le numérique, ça m'fait vraiment chier, le pola c'est mieux" me hérissent les poils.
Faut se rendre compte, c'est réac, vraiment réac de dire ça. On est en 2010, bordel. Les années 70, c'est fini. Le pola, le walkman et les rollers quad, out. C'est chouette parce que ça sent bon le passé.

Oui, le caractère unique de la pellicule, à plus forte raison du pola, est un concept très fort dans l'art et dans l'émotion que l'on met dans ces objets. Oui, la duplication infinie du numérique rompt ce lien. Mais en tisse d'autres.
On peut garder une réelle affection pour les techniques tombant en désuétude; c'est même parfois plus beau que les techniques émergentes. Mais freiner, ne pas explorer ce que propose le numérique, la nouveauté, ça témoigne, pour moi, d'un certain snobisme. Probablement motivé par une peur de regarder devant, en se raccrochant au passé que l'on maitrise mieux.
Par Artémis Anthrope il y a 4 ans
TROOOOOOOOP BIEN LE ARTPACK!!! de plus en plus fou ces mecs là :)
Par r4KUN il y a 4 ans
Super petit docu, sympa, bien monté et ... tellement vrai.
Ouais rest in peace pola
Par metempsyc0se metempsyc0se il y a 4 ans