Advertising Console

    Rounds Andy

    Reposter
    449 vues
    Un Gala de boxe ne se passe pas de cérémonie.
    Il ne se passe pas non plus, une fois que les boxeurs se sont dits “bonjour”, de quelques explications.
    Andy Le Grive, boxeur amateur de la Montluçonnaise, entraîné par Michel Guerreiro, a du vocabulaire.
    Il n'y a pas que les poids-lourds, dans la vie de la boxe. La preuve.
    Et Michel Guerreiro avait raison : un combat, ça se prépare : “Faudra pas venir pleurer, les gars…” avait-il gentiment prévenu à l'entraînement, peu avant le Gala de Montluçon (Allier).
    Cadre impressionnant, public enthousiaste et notables de cette discipline olympique sont là.
    Le rythme, étonnamment enlevé, de ce pugilat va baisser. On prend la mesure de l'épreuve physique : les impacts s'espacent, les jambes se figent… et ce maudit casque qui glisse, sans cesse.
    Mais on tient bon. Les supporters d'Andy Le Grive, Michel Guerreiro et Fred Merger, ne mâchent pas leur peine.
    Et qui aura su le mieux s'expliquer ? Avant de se dire “au revoir”… La cérémonie, oui, mais pas seulement : un adversaire avec qui on a conversé, on le respecte.