Advertising Console

    après- coup Rachid Taha

    RFI

    par RFI

    1K
    619 vues
    Il est fidèle à sa carte de séjour d'origine...Car Rachid Taha (qui est sur le chemin du Pardon) a encore un petite dent vis à vis des 'bienfaits de la colonisation'. Mais après 30 ans de rock en babouches, sa double culture se porte bien: comme le charme d'un titi rebeu. P/S Aussi élégant que généreux, il a bien voulu me prêter chapeau et manteau, pour 1 seconde d'hiver.