Advertising Console

    La cérémonie des Grands Prix SACEM 2009 : le Best Of !

    Reposter
    SACEM

    par SACEM

    169
    2 175 vues
    La remise des Grands Prix Sacem 2009 s'est déroulée le lundi 14 décembre 2009, au Théâtre du Rond-Point :

    Grand Prix du jazz>Ivan Jullien
    Grand Prix de la chanson française (créateur/auteur)>Lionel Florence
    Grand Prix du répertoire sacem à l’étranger>David Guetta/Frédéric Riesterer et Guadalupe Pineda
    Grand Prix de l’auteur-réalisateur de l’audiovisuel>Jean-Louis Cap
    Grand Prix de la musique pour l’audiovisuel>Claude Bolling
    Grand Prix des poètes>Allain Leprest
    Grand Prix de l’humour>Anne Roumanoff
    Grand Prix des musiques du monde et traditionnelles>Manu Dibango
    Grand Prix de la musique symphonique>Bruno Mantovani
    Grand Prix de l’édition musicale>Halit uman (éditions essex)
    Grand Prix de la chanson française (créateur/interprète)>Jacques Higelin

    Claude Lemesle, Président du Conseil d'administration de la Sacem :
    "« Faire le métier qu’on aime, dit-on, ça n’a pas de prix »…
    Il est cependant des jours où l’on est heureux de prouver le contraire. Passer toute une vie à écrire, à composer, à éditer, c’est bien évidemment une chance mais qui se paie souvent en monnaie d’incertitudes et de stress. Et puis un soir, les lumières d’un théâtre s’allument, et l’on y reçoit, sous de vrais bravos, la vraie récompense, la reconnaissance de ceux qui, sachant ce que c’est que le doute, viennent vous dire qu’ils sont sûrs de vous, de votre talent, de votre travail, de votre carrière.
    Les Grands Prix Sacem, ce sont les créateurs et le public qui se rejoignent pour dire “merci” aux grands artisans de la musique. (...) Le point commun [des lauréats] est d’appartenir tous à la même société, la Sacem, fourmi au service des cigales, famille des aventuriers de la page blanche. La Sacem qui se bat pour que vivent les semeurs de rêves.
    À une époque où nous luttons tous pour que survive la musique, où nous persistons à proclamer haut et fort : “Oui, les oeuvres ont une valeur”, il est bon que leurs créateurs aient des Prix."