Entretien avec Daniel Mermet "Là-bas si j’y suis"

11 668 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Entretien avec Daniel Mermet, réalisateur de l’émission "Là-bas si j’y suis" (France Inter), lors d’une rencontre avec les AMG (Auditeurs/trices modestes et géniaux) du café-repaire genevois de "Là-bas si j’y suis".

Cet entretien a été réalisé le 15 mars 2008 au café Gervaise, le lendemain d’une conférence organisée par le journal Le Courrier où Daniel Mermet s’est exprimé sur le thème des médias.

Les questions sont posées par un collaborateur du Service Ecoles-Médias.

Site "non officiel" de l’émission "Là-bas si j’y suis" www.la-bas.org

Réalisé par la webTV www.lachaine.ch

4 commentaires

Contact: franck.babeau@hotmail.fr
Je suis actuellement en doctorat en sciences de l'information et de la communication à Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Je m'intéresse aux utilisateurs de YouTube et Dailymotion, ceux qui consultent, commentent et « likent » les vidéos d'actualité et politique (même à un faible degré). Une partie de cette étude a déjà fait l'objet d'une présentation à un colloque.
Pour mener à bien mon travail de recherche je dois conduire des entretiens avec des internautes (de la région parisienne). Souhaitez-vous participer ?

Franck.babeau@hotmail.fr
Par Franckbabeaudoctorat1 en février
Oui, l'émission n'est pas neutre et à sa personnalité propre qui plaît à pas mal d'auditeurs. Effectivement, les choix sont sans doute personnels à "l'artiste" qu'est Mermet... mais honnêtement,il faut convenir qu'un certain nombre d'émissions sur France Inter sont plus centre, voir à droite...donc il y a un certain équilibre qui rassemble les auditeurs...
D'ailleurs aujourd'hui en janvier 2015, il y a de quoi réfléchir sur la liberté d'expression...
Personnellement, je pense que c'est une véritable émission d'éducation populaire qui fait réfléchir, sans pour autant nous donner LA solution...
Pierrot(France 77123)
Par Pierrot Von Tousson en janvier
De fait ,

D. Mermet est d'abord un personnage engagé à gauche, le défaut est qu'il se sert de sa position pour faire passer ses idées politiques ,
Le relevé des messages laissés sur le répondeur par ses auditeurs est choisi avec le plus grand soin et ne sont diffusés à l'antenne que SI ils correspondent aux idées de Monsieur MERMET !!

Le talent de D. Mermet est indéniable , la question se pose au sujet de France Inter , pourquoi laisser s'exprimer sur une chaine publique une propagande politique aussi marquée ( à gauche ) ?? ..
De mémoire, Mermet est surtout et avant tout une VOIX. Il incarne l'esprit subversif de France Inter, c'est pour quoi on le paye, ce n'est pas honteux, simplement, il faut comprendre qu'il s'agit, en terme de code du travail, d'une fiche de poste. Autrement dit Mermet est sous contrat salarié à France Inter pour représenter DEPUIS DES ANNEES "la libre pensée" à Radio France. Une voix peut-elle être garante de la qualité de l'information ? La très très photogénique Claire Chazal est-elle en tant que telle une garantie de SERIEUX ? ? ? Quand Mermet décrit le métier "attendu" du journaliste, il est au plus juste, mais, a-t-il jamais appliqué cette ETHIQUE à sa propre carrière ? Sa définition de l'honnêteté du journaliste ne rassure PAS DU TOUT. Finalement, est-ce que le "LABEL durabilité dans un media national" assure une garantie de l' INFORMATION ? ? ?
Par mikadian il y a 4 ans