Advertising Console

    Qui pense aux victimes du changement climatique à Copenhague

    Reposter
    casques rouges

    par casques rouges

    7
    1 060 vues
    Alors que le Sommet de Copenhague vient d’ouvrir ses portes, Nicole Guedj, ancien ministre et Président de la Fondation Casques Rouges, lance l’alerte et en appelle à la « responsabilité de protéger » de la communauté internationale.

    Au-delà de la question de la hausse des émissions de gaz à effet de serre, les Chefs d’Etats de la planète, réunis dans la capitale danoise, doivent impérativement s’interroger sur les conséquences humaines des bouleversements environnementaux.

    Chaque année, 250 millions de personnes sont victimes des catastrophes naturelles. En 2015, 375 millions d’individus seront affectés par des tempêtes, inondations ou tremblements de terre, résultant du changement climatique…

    Kofi Annan l’a annoncé : « le changement climatique est la plus grande crise humanitaire de notre temps ». Il est donc urgent de penser un nouveau mode de gouvernance humanitaire pour garantir le droit au secours à toutes les populations du monde.

    Présente sur le plateau de techtoc.tv pour s’adresser aux professionnels de l’écosystème 2.0 qui pour beaucoup souhaitent relayer son message, l’ancienne Secrétaire d’Etat aux droits des victimes s’adresse à l’ONU et plaide pour la création de Casques Rouges, frères humanitaires des Casques bleus, pour aider les ONG à remplir leur mission de sauvetage.

    Plus d’informations : http://www.casques-rouges.org
    "Pour des Casques Rouges à l’ONU". Ed. Cherche-midi. 2009.