après- coup de Ray Léma

RFI

par RFI

839
382 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Il fait le grand écart entre le natal et le global: mais tout est affaire de village pour le congolais Ray Léma qui parle de musique, non pas en terme de 'couleur' mais de 'température'... Aujourd'hui, ce villageois global aime autant le chant grégorien que la musique traditionnelle africaine, pourvu que la température soit bonne. Et à ses yeux, c'est la chaleur de la musique qui l'emporte sur l'odeur de la terre...

0 commentaire