Patrons Sans Frontières - Devant le MEDEF

250 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le 17 avril dernier, les patrons français faisaient savoir au gouvernement, par la voix de différents syndicats patronaux leurs velléités à propos des clandestins.

A ce sujet, l' « UMIH » (Union Métiers Industries Hôtellerie) a une position claire : tout chef d'entreprise qui, sur le vu de papiers (dont il n'est pas qualifié pour savoir s'ils sont vrais ou faux) a embauché un salarié, l'a déclaré, a donc payé ses charges, ne peut pas être inquiété si les papiers du salarié s'avèrent faux. Par ailleurs, la nécessité de licencier le collaborateur, dont les papiers se sont avérés faux, peut mettre en péril l'organisation du travail de l'entreprise : il faut donc que soient régularisés tous les collaborateurs de bonne foi et déclarés. Quant aux chefs d'entreprise qui ont embauché des clandestins dans le but de ne pas les déclarer, il leur faudra trouver d'autres défenseurs que notre syndicat.

Plus d'infos ici : http://www.projet-apache.com/

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.