Intervention de Gilles Catoire Maire de Clichy

Gilles Catoire
9
271 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Il y a quelques années, les urgences à l’hôpital Beaujon ont été maintenues, parce que les clichois se sont mobilisés massivement. Mais la direction générale de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (APHP) mène une politique draconienne de suppression massive de postes et de services. C’est pour cela qu’a été décidé le regroupement des hôpitaux Beaujon, Bichat, Bretonneau et Louis Mourier, sans aucune consultation préalable des élus et des usagers.

Lorsqu’a été évoquée au conseil de surveillance la fermeture des urgences de nuit, nous avons protesté, car cela était clairement la première étape d’une fermeture définitive des urgences de Beaujon.

Nous appelons donc les clichois à se mobiliser rapidement en signant dès demain la pétition contre la fermeture des urgences de l’hôpital Beaujon. Nous lançons un appel aux professions médicales et paramédicales, aux organisations syndicales, à la société civile clichoise, ainsi qu’aux élus et usagers des communes desservies par l’hôpital Beaujon, pour appuyer cette mobilisation en participant au rassemblement à 11h le samedi 28 novembre devant la mairie pour une marche de protestation vers l’hôpital Beaujon, où nous nous retrouverons à 11h30.

Un comité de défense de l’hôpital Beaujon et de ses urgences se réunira demain soir en mairie pour coordonner le mouvement de protestation et développer les initiatives citoyennes pour un service hospitalier de proximité.

0 commentaire