Advertising Console

    après-coup de Ibrahim Maalouf

    RFI

    par RFI

    1K
    1 384 vues
    Le trait d'union entre son Beyrouth natal et Paris, c'est sa trompette à quart de ton. Pas à pas, Ibrahim recueille des mots (qu'il met en poème) et des sons du Liban (qu'il met en onde). Il est dans la filiation des Maalouf, mais ne revendique que lui-même, car il est libre Max...