Manara President du Festival BedeCine 2009

Découvrir le nouveau player
lefuretmulhousien
68
690 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Quatrième d'une famille de six enfants, Milo Manara grandit dans une petite ville italienne proche de la frontière autrichienne. C'est la découverte chez le sculpteur espagnol Berrocal de Barbarella (Jean-Claude Forest), et de Jodelle (Guy Peellaert) qui lui font découvrir la bande dessinée, en 1967. Ses premières planches professionnelles — des récits érotiques — datent de 1968, époque à laquelle elles lui permettent de financer ses études d'architecture à Venise. Il abandonne son métier d'assistant de sculpteur et publie Genius, pour les éditions Vanio. Viennent ensuite les aventures de Jolanda, femme pirate. En 1974, il fait une adaptation du Décaméron de Boccace. En 1976, Le Singe, son premier récit ambitieux, paraît dans Alter-Linus puis dans Charlie Mensuel. À la même période, il dessine plusieurs épisodes de l’Histoire de France en bandes dessinées et de La découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse. En 1978, sort L’homme des neiges et, la même année, les aventures de Giuseppe Bergman, dans (A SUIVRE). En 1983, sa carrière prend une nouvelle direction avec Le Déclic qui fait instantanément de lui un des maîtres de la bande dessinée érotique. En 1987, Hugo Pratt devient son scénariste pour Un été indien, expérience qu'ils rééditeront sept ans plus tard avec El Gaucho. Entre-temps, l'œuvre de Federico Fellini, autre "maître d'aventure" de Milo Manara, a inspiré une autre collaboration, avec la mise en image du Voyage à Tulum (1990), qui se poursuivra en 1996 avec Le voyage de G. Mastorna. Aujourd'hui, Milo Manara continue une production régulière d'histoires érotiques aux éditions Casterman, mais il participe également à des projets plus originaux comme l'illustration de portfolios divers ou comme un nouveau projet avec le scénariste Alexandro Jodorowsky.

0 commentaire