Marcel Detienne – 2. Sur l'identité nationale (Mediapart)

Mediapart

par Mediapart

3,5K
8 859 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
L'anthropologue Marcel Detienne s'interroge sur les usages de l'identité nationale, et ses dangers. Entretien Sylvain Bourmeau (Mediapart). Deuxième partie.

5 commentaires

4 personnes sur ce débat ici (dont moi) la preuve que les français s'en branlent grave
Par dedalan il y a 5 ans
Moi, je suis français avec des parents nés hors de France.
La seule chose qui justifie ma présence dans ce pays, c'est de me rendre utile un tant soit peu à la patrie française. Et tant pis si je ne suis pas reconnu, ou que j'occupe un emploi sulbalterne.
Je veux servir hônnetement ce pays qui m'a vu naître et que j'aime.
Mais parfois, c'est décourageants de constater que les pouvoirs publics donnent la priorité à tout ceux qui dégradent, ne veulent rien faire de bon et versent dans la médiocrité en crachant continuellement sur la france.
Ceux qui s'en prennent aux nationaux patriotes sont les mêmes qui vendent la france au liberalisme mondialisé piloté par les etats unis d'amerique.
Je suis un rescapé de la gauche des années 80 et 90.
Par Raphy04 il y a 5 ans
Cette personne est un touriste ; prendre uniquement ce qui lui plaît partout où cela est possible en europe et ailleurs !...
C'est contre cette catégorie boboisante de gens contre laquelle il faut s'élever.
Ces gens-la ne pensent qu'a leur bons plaisirs et à leur bons droits en permanence.
Lorsqu'on n leur soumets les contradictions de tels comportement dangereux et irresponsables ; on est qualifié des pires insultes tels que nazis,... etc... ce sont eux les haineux et les intolérants.
Par Raphy04 il y a 5 ans
On devrait lui proposer de prendre une semaine de vacances en banlieue, il a l'air fatigué le vieux monsieur.
Par jul1nix il y a 5 ans
"Les français sont profondément nationalistes". "Les historiens sont des gens qui fabriquent de l'idéologie (avec les politiques, bien sûr)". "Parler d'identité nationale en Europe, c'est vulgaire, c'est peu intelligent....". L'idée de "pureté nationale", effectivement, fait peur ; un passé proche est édifiant à cet égard. "Que la France se pense comme une province". Voilà ce qui, mieux que tout commentaire, synthétise le mieux l'intelligence du propos de Marcel DETIENNE. Pas d'admiration béate, non, de la critique !
Par François Devulder il y a 5 ans