Advertising Console

    ELOGE DU SILENCE (© 1mdprod 2010)

    Repost
    Jean-Vital 1mindprod

    par Jean-Vital 1mindprod

    13
    870 vues
    " Deux bourreaux torturent physiquement et psychologiquement un jeune homme détenant un secret stratégique. Se refusant de parler, les deux hommes dont on ne sait rien à leur sujet font pression sur le jeune homme. La douleur se fait de plus en plus grande. Dès lors, le jeune homme se plonge dans ses souvenirs d'antan pour oublier la douleur du présent... "

    un film de
    Jean-Vital Joliat

    avec
    Cyril Chagot
    François Laurent
    Christophe Bertaux

    voix-off
    Julie Istasse

    musique originale
    Miss Lula

    image, montage, étalonnage, mixage
    Jean-Vital Joliat

    Ce projet traite d’une certaine violence, plus précisément celle de la torture. J’ai trouvé que ce thème-là n’était pas suffisamment montré alors qu’il le devrait pour éveiller les consciences étouffées et polluées par une télévision-poubelle ne diffusant que mensonges et fausses nouvelles. Dans les médias, on déforme la réalité à en croire que ce que nous voyons est parfois de la fiction. Les journalistes ne nous montrent pas ce qu’ils voient et parlent par-dessus. Je pense que si l’on voyait plutôt que d’entendre et si l’on parlait moins pour voir plus, on comprendrait beaucoup plus de choses. Bien qu’invisible, la torture est pourtant toujours une réalité dans plusieurs régions du monde.

    Ce que j’aime faire dans mes projets personnels c’est le fait de transmettre un message à travers un assemblage d’images et de sons. Chose que j’ai donc tenté de faire avec « Éloge du silence ».

    Une fois mon thème trouvé, je me suis mis à l’écriture du scénario ce qui m’a pris environ un mois avec l’aide d’un étudiant en écriture Fabrice Hagmann. J’ai essayé de chercher une certaine justesse dans le récit pour rendre cette histoire crédible sous forme de «situation», à l’instar du caractère des personnages, un brin sadiques, sans scrupules, mais inexpérimentés en la matière...

    -GRAND PRIX du festival Ciné Poche de Sanry-les-Vigy (France 2009)