Catherine Clément - Les matins

France Culture
1,2K
2 129 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Invitée : Catherine Clément Philosophe - Ecrivain

Claude Lévi-Srauss aurait eu 101 ans le 28 novembre prochain. La nouvelle de sa disparition a été connue hier en fin d'après-midi et se conforme aux vœux de celui qui souhaitait que l'annonce de sa mort, survenue vendredi dernier, soit faite après son enterrement.
A l'heure ou nous faisons cette émission, Claude Lévi-Strauss repose dans le cimetière de Lignerolles dans le Morvan.
Les unes de la presse de ce matin rejoignent les hommages d'hier pour saluer la disparition d'un des plus grands esprits du siècle, d'un des géants de la pensée française, maître de l'anthropologie moderne.
Catherine Clément était son amie depuis cinquante ans, une lectrice attentive de ses travaux, et la première dans la collection Que sais-je ? à lui consacrer un livre. C'est avec elle que nous allons tenter de brosser le portrait et l'oeuvre de celui qui se définissait volontiers comme un philosophe contrarié en anthropologue. On se réfère depuis hier à Tristes Tropiques publié en 1955 et à sa célèbre première phrase, "Je hais les voyages et les explorateurs" que son auteur voulait volontairement provocatrice. Non le métier d'ethnologue ce n'est pas du tourisme et le voyage est un moyen pas une fin en soi.

1 commentaire

J'ai lu le Que sais-je ? de Catherine Clément, et c'est à cette occasion ou par la suite que j'ai appris les positions de Lévis-Strauss, (et) qu'il se réclamait (imparfait) de l'« anarchisme de droite ». Concernant son rapport avec l'islam, j'ai fait circuler ses textes et articles. Résultat : tout le monde est au courant dans la réacosphère. Peu de temps ou immédiatement après lui avoir fait savoir (peut-être qu'il savait déjà), * publie l'article en question sur son blog.

Par Hippolyte DE TAINE Il y a 5 ans