Advertising Console

    Danse de la Pluie

    Reposter
    CLEMENTI Thomas

    par CLEMENTI Thomas

    1
    843 vues
    A l’heure des changements climatiques, l’eau est au centre de toutes les attentions. L’eau fait bien souvent parler d’elle par sa présence, peu désirée, à travers des phénomènes naturels tels que les cyclones ou bien encore les raz de marée, pour ne citer qu’eux. Mais c’est surtout par son absence, que l’eau inflige le plus de dégâts à l’humanité dans les zones arides où la sécheresse fait de trop nombreuses victimes. En effet, dans certaines régions de plus en plus anthropisées, l’eau manque.

    En mars dernier, les principaux acteurs écologiques se sont réunis à Istanbul, lors du cinquième forum mondial de l’eau, pour y débattre de la gestion des ressources en eau potable souterraine qui souffre d’une répartition mondiale hétérogène. Autant la Turquie est sensible à cette question, autant Marseille, future ville d’accueil du prochain forum, s’intéressera plus particulièrement à la pollution de ces eaux.
    Obnubilé par la disparition progressive des différents stockages de l’eau géologique, nous oublions que l’eau existe ailleurs : dans les mers et les océans bien sur, mais l’eau existe aussi à l’état gazeux au-dessus et surtout autour de nos têtes bien pensantes.