Advertising Console

    Irène Bande Annonce du film

    Reposter
    LE-PETIT-BULLETIN

    par LE-PETIT-BULLETIN

    177
    1 784 vues

    1 commentaire

    Benoit Blanchard
    Le dernier film d’Alain Cavalier est tout simplement bouleversant.
    Pendant 1h30, on assiste à une psychanalyse sans voyeurisme ni complaisance (Il faut attendre une heure pour voir enfin une image d’Irène).
    Cavalier s’attarde sur son ombre, son reflet, des barreaux, des portes… Il cherche à percer, à se libérer ; il cherche même à faire parler son corps.
    Il revisite les lieux (naissance, rencontre, mort) pour mieux filmer l’absence. Celle de l’être aimée qu’il voit partout: dans des photos de femme, des tableaux, des publicités, 1 couette, des cailloux, 1 ombre…
    Cavalier filme tous les jours pour ne rien perdre, telle cette séquence où il hésite à brûler ses souvenirs (pour ne pas être brûlé par eux ?)
    Par Benoit BlanchardIl y a 6 ans