Advertising Console

    Psycho : La psychothérapie analytique

    Reposter
    Pratiks

    par Pratiks

    1,3K
    1 359 vues

    2 commentaires

    Wixshe
    Il est assez pénible de constater que certain profitent de la confusion sur le titre de "PSY". Il n'existe qu'un titre officiel, protégé par un diplôme d'état, correspondant à 5 années d'études et un master 2, c'est le titre de Psychologue Clinicien.
    Les autres sont aussi officiels que Marabout, Liseuse de bonne aventure, coach, gourou et autres magicien. Cet homme est passionné par son image et hypnotisé par ses propos. Il est l'exact contraire de la position du thérapeute.

    Je vous conseille de commencer par lire les grands noms, qui sont, pour la plupart, des psychiatres, des neurologues (comme Freud) ou au moins des médecins ou psychologues (Mélanie Klein, Winnicott, Freud, Piaget, Ferenczy...) et de consulter un professionnel, y compris d’obédience analytique. Pour bien faire ce métier, il faut connaitre un savoir adapté et spécialisé à une approche et souvent à un type de pathologie, sauf à faire des dégâts (ce que nous récupérons dans nos cabinets et à l’hôpital).
    Cet homme serait parfait pour tenir une superette en blouse blanche : il nous vend aussi bien de la boulangerie, des fruits et légumes, du vin et des couches pour bébé et surtout des aspirateurs...
    Par WixsheL'année dernière
    Baudouin Labrique
    « Le psy vous donne des commentaires » dit-on
    Le psychothérapeute doit se conformer à un rôle de facilitateur, surtout pas comme maître à penser (dérive gouroutique) : c’est l’art de la maïeutique de Socrate : faire accoucher l’autre à soi !
    Cf. http://www.retrouversonnord.be/psychoapproprio.htm
    Mieux encore : la psychothérapie si elle intègre les découvertes de la psychobiologie moderne (ou neurosciences cognitives : plus de détails sur www.psychobiologie.eu) est une aide plus que précieuse dans l’identification comme dans lé résolution des (vraies) origines des maux et même physiques.
    Les médecins, psychiatres, psychologues ne sont pas outillés ni formés pour assurer un tel accompagnement en PROFONDEUR : la médecine conventionnelle ne s’occupe que de ce qui est en AVAL (symptomatique) alors que pour un résultat durable, il faut s’occuper de ce qui a crée les somatisations : le psychisme (en AMONT).
    Par Baudouin LabriqueIl y a 6 ans