Vincent COURTILLOT : la conférence de Nantes – Partie 5/7

woody22

par woody22

47
2 603 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Une table ronde a conclu la 2e édition des Journées Scientifiques de l'Université de Nantes. Animé par David Pouilloux, rédacteur en chef de Nantes Métropole, le débat a permis un dialogue entre le public, les deux conférenciers, Vincent Courtillot et Jean-Michel Salles, et des personnalités de la société civile et de la recherche, François Clément (maître de conférence à l'Université de Nantes), Raphaël Romi (professeur des universités, conseiller Université 21 à l'Université de Nantes) et Ronan Dantec (vice-président de Nantes Métropole chargé de l'environnement).
Une table ronde animée, porteuse d'idées et de nouveaux débats sur une thématique plus que jamais d'actualité.

Source des vidéos : Université de Nantes < http://tinyurl.com/ycrxdgb >

4 commentaires

RONAN DANTEC devrait sortir, le GIEC tel qu'il a été construit et tel qu'il a essayé de s'imposer,en, diabolisant ses contradicteurs,est bien un groupe de pression inadmissible.......Et c'est bien Courtillot le plus raisonnable et le plus courageux,.......car les Mondialistes veulent leur taxeco2.....ILS y ont intérêt!????
Par juanitos6 il y a 3 ans
En 1950 les probabilités d'avoir 1 ciel encombré d'hélicoptères en 1980 étaient assurées par les experts scientifiques.....Mais la réalité....." il y a plus de choses dans la terre et au ciel que ne peut en contenir ta philosophie ô Oratio" shakspeare
Par juanitos6 il y a 3 ans
Suite de mon commentaire qui a été tronqué : "... et la réponse de Courtillot aux critiques de Bard, que j'ai lue, est pitoyable. Bien entendu il ne peut pas contester son erreur "de la Terre plate et noire" (ce serait un peu gros !), mais il s'enlise complètement en essayant de justifier sa courbe tronquée de température, en l'attribuant finalement à un autre auteur que celui cité au départ... lequel finalement affirme ne pas la connaître ! Consulter plutôt le débat à l'Académie des Sciences :
http://tinyurl.com/262e7t
Bien que membre de cette vieille institution, Courtillot y fait un peu moins le fier face à des scientifiques de son rang. Même s'il ne peut s'empêcher en conclusion de citer Alfred Wegener... Il faudrait peut-être qu'il comprenne que ce n'est pas parce qu'on est incompris qu'on est forcément un génie ;o)
Par pinaillou il y a 5 ans
Quelle classe ce Courtillot ! Il enfonce (à 00:50) son voisin non-scientifique qui cite des valeurs alarmistes propagées par d'autres non-scientifiques, mais en même temps il se garde bien de citer les travaux d'Anny Cazenave en totalité, qui montre que l'élévation MOYENNE du niveau des océans est de plus de 3 mm/an, soit 30 cm par siècle certes, mais aussi dans la fourchette haute (voire au-delà) des modèles du GIEC. L'inertie de l'océan est énorme et la hausse du niveau ne peut être que très EN RETARD part rapport au réchauffement. De plus, cette hausse est très différente suivant les lieux (il y a même baisse par endroits !) : 15 mm/an ou davantage dans certaines zones du Pacifique. Il fait la même erreur vers 16:30 en confondant variations passées (stabilisées) et actuelle de température et CO2 : la Terre s'équilibre en plusieurs siècles ! La personne s'exprimant à 4:10 résume très bien la situation (et la réponse de Courtillot aux critiques de Bard, que
Par pinaillou il y a 5 ans