Advertising Console

    Discernement

    Reposter
    282 vues

    6 commentaires

    miss Interlok et l'Ami suisse
    Bader, t'as bien retenu la leçon :) du reflet du reflet du reflet ... ;)
    BADER49
    1/3 « Des affirmations vraies, ayant pour objet des faits sacrés - qui manifestent nécessairement et par définition des réalités transcendantes - tels que la personne du Christ, peuvent en effet devenir plus ou moins fausses lorsqu'on les sort artificiellement de leur cadre providentiel ; celui-ci est pour le Christianisme, le monde occidental, dans lequel le Christ est "la Vie", avec article défini et sans épithète. Ce cadre a été brisé par le désordre moderne et "l'humanité" s'est extérieurement élargi d'une manière artificielle ou quantitative ; il en résulte que les uns se refusent à voir d'autres "Christs", et que les autres arrivent à la conclusion inverse en déniant à Jesus la qualité christique
    Par BADER49Il y a 6 ans
    BADER49
    2/3 ; c'est comme si, devant la découverte d'autres systèmes solaires, les uns maintenaient qu'il n'y a qu'un soleil, le nôtre, tandis que les autres, voyant que nôtre soleil n'est pas unique, nieraient qu'il est un soleil et concluraient qu'il n'y a aucun soleil, puisqu'aucun n'est unique. la vérité est entre les deux opinions : notre soleil est bien "le soleil", mais unique seulement par rapport au système dont il est le centre ; comme il y a beaucoup de système solaires, il y a beaucoup de soleils, ce qui n'empêche d'ailleurs nullement que chacun soit unique par définition. Le soleil, le lion, l'hélianthe, le miel, l'ambre, l'or sont autant de manifestation naturelle du principe solaire, chacune unique et symboliquement absolu dans son ordre ;
    Par BADER49Il y a 6 ans
    BADER49
    3/3 qu'elle perdent ce caractère d'unicité dès qu'on enlève les limites qui encadrent ces ordres et en font des sortes de systèmes clos ou de microcosme, et qu'alors la relativité de cette "unicité" apparaisse, cela ne s'oppose pas au fait que, dans leurs ordres respectifs et pour ces ordres, ces manifestations s'identifient bien au principe solaire, tout en revêtant des modes appropriés aux possibilités de l'ordre qui est respectivement le leur. Affirmer que le Christ n'est pas le "Fils de Dieu", mais seulement "un Fils de Dieu", serait donc faux, car le Verbe est essentiellement unique, et chacune de Ses manifestations reflète essentiellement cette divine unicité.» Frithjof Schuon, "De l'Unité Transcendante des Religions" pp. 107-108. Sulliver
    Par BADER49Il y a 6 ans
    BADER49
    La confusion entre les symboles naturelles et ce qu'ils sont en principe censés représenter est une conséquence direct de l'intrusion de la pensée naturaliste dans les mentalités et systèmes philosophiques modernes. Jamais il n'a été question, tout du moins dans les traditions n'ayant pas subit de déformation, de réduir le Principe à la manifestation. Ce point de vue erroné présuppose une ignorance plus ou moins complète de la mentalité symboliste et de sa tendance à envisager les choses par une transposition de l'odre immédiat et inférieur dans l'ordre intellectuel et atemporel, semblable à celle qu'il y a lieu de faire entre coeur physique et coeur "subtil" (désignant le centre intellectif de l'homme et qui n'est pas moins vital que le premier), ce dernier étant celui dont parlent les écrits sacrés hindous et islamiques (pour ne citer qu'eux).
    Par BADER49Il y a 6 ans
    Voir plus de commentaires