Advertising Console

    kyotonomatopée

    Reposter
    Compagnie des Lucioles

    par Compagnie des Lucioles

    2
    1 059 vues
    Ecrit et mise en scène par Laurent Colomb avec Makiko Kawai, Florent Nicoud, et Jérôme Wacquiez, (conversation en langue à trous sur la relation des mots aux choses / Pîî pîî おなじもの Wêêêê !)

    D’où vient cette particularité que nous avons d’émettre des sons par la bouche pour qualifier le monde ? Combien de mots par imitation d'un son, d’un bruit, d’un cri animal sont-ils présents dans la langue ?
    Feu d'artifice d'exclamations et de borborygmes, jets de formules nippones, Kyotonomatopée pièce théâtro-phonique (Composée à la Villa Kujoyama) s'apparente à une forme d'athlétisme vocal où boucles, samples et scratches forment l'essentiel de la composition. Alpha-boy. — L'homme n'est-il qu’un animal qui parle ?

    Production Fondation Royaumont, Compagnie des Lucioles
    Co-production le 104 Cent Quatre.
    Résidence de création en septembre 2010 à la Fondation Royaumont. Avec le soutien du programme Villa Kujoyama/Culturesfrance, Ministère des Affaires étrangères et européennes, Institut franco-japonais du Kansaï.