Advertising Console

    Eric Raynaud face à Mohamed Sifaoui (2 sur 2)

    Repost
    Darimon

    par Darimon

    133
    2 107 vues
    Suite de www.dailymotion.com/video/xajb61

    Source : http://www.youtube.com/watch?v=A4Vj6PARuBc

    Eric Raynaud a surtout repris les poncifs conspirationnistes accessibles à tous sur le Net. Friand des théories du complots, il soutient également des thèses alternatives concernant les décès de Pierre Bérégovoy, de François de Grossouvre et de Benazir Bhutto...

    1) Sur le livre d'Eric Raynaud, voir
    www.bastison.net/RESSOURCES/Analyse_Critique_Livre_Raynaud.pdf

    2) Sur la nano-thermite, Eric Raynaud tient ces propos : « Je vous demande aussi d'être sérieux et d'admettre que j'amène des éléments qui sont probants, qui sont scientifiques. Je vous engage à aller voir l'étude de l'un des plus grands scientifiques en nano-sciences qui s'appelle Niels Harrit, qui a retrouvé les particules de nano-thermite dans les poussières. L'étude de Niels Harrit est parue dans un bulletin scientifique à comité de lecture. Vous savez ce que c'est ? Ce n'est pas rien ! Son étude aujourd'hui a la même valeur que le théorème de Thalès [sic] à partir du moment où il est passé dans un bulletin à comité de lecture scientifique. C'est imparable ! ».

    Certains se sont même empressés d'affirmer que la thèse de la "démolition contrôlée" était "officiellement reconnue" en raison de la publication dans une revue scientifique de cet article dit "imparable".

    Mais la démarche employée par Niels Harrit et ses co-aurteurs n'est pas crédible, vu leur erreur grossière dans la réalisation des essais de calorimétrie différentielle (DSC) : ils ont pratiqué ces tests sous air ambiant alors que les échantillons contenaient du carbone.

    De surcroît, l'argument d'autorité reposant sur la publication de cet article dans "The Open Chemical Physics Journal" ne tient pas la route, pour plusieurs raisons :
    - parmi les nombreux scientifiques qui faisaient partie du comité de lecture, plusieurs ont démissionné en raison de la parution de cet article, y compris la rédactrice en chef de la revue.
    - dans la rubrique des remerciements, David Griscom ("truther" ayant publié des articles sur le site de Steven E. Jones) est cité en premier pour ses "éclaircissements et ses encouragements". Or le même David Griscom, reconnu pour ses travaux sur les verres mais non-spécialiste en nano-thermites, a également fait partie du comité de lecture.
    - suite à l'acceptation de cet article en février 2009, "The Open Chemical Physics Journal" a connu une période de ralenti. On compte même zéro article en 2010 : http://www.bentham.org/open/tocpj/openaccess2.htm
    - chez le même éditeur Bentham, un article canular généré automatiquement par le logiciel SCIgen et présenté comme provenant du "Center for Research in Applied Phrenology" (acronyme CRAP = MERDE en français), a été soumis à "The Open Information Science Journal" et... accepté ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Bentham_Science_Publishers#Remise_en_cause_du_s.C3.A9rieux_de_l.27.C3.A9diteur

    Plus d'informations sur le 11 septembre : http://perlesdu911.blog4ever.com