Nantes : Gardes mobiles à la fac LRU 2007

Thierry Kruger
156
1 100 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Nouvel extrait, en prévision de ce qu'il pourrait advenir à la rentrée prochaine, de ma saga REVENGE, alias LRU le retour de la sélection à l'université. Cet extrait provient du premier épisode et relate les trois assauts des gardes mobiles, et non des CRS, pour évacuer le bâtiment du Tertre à la faculté des Sciences Humaines de Nantes en novembre 2007. Le reporter est un étudiant en sociologie, Steven, qui a filmé avec son reportage. Lors de la seconde année de lutte contre la Loi Relative à l'Université pondue par Valérie Pécresse il fut un de mes correspondants. J'ai ajouté mes bandes tournées en suivant les CRS, arrivé trop tard à vélo et toujours en retard d'une action : je n'occupais pas souvent les lieux. Cela changera en 2008/09. Les images ont été redimentionnées pour le film, mais ici, le procédé d'encodage pour Daily les a encore rétrécies. Je ne sais toujours pas comment les "redresser".

4 commentaires

Oui c'est repartit pour la simple et bonne raison , que notre cher ministre fait tout pour cela...
Un nouveau mouvement va se lever en 2010 , et ce n'est pas prêt de retomber !!!!
Inadmissibles réformes ...

Très bonne vidéo !
Par jo38250 il y a 5 ans
Le caméraman est un jeune étudiant de socio, avec son portable, c'est son premier film. L'image copie de copie est écrasée, et vue les charges des gardes mobiles, comment ne pas être parkinsonien ? Je ne passe pas que des vidéos perso, et celles ci sont des exemples de prise sur le vif. Aujourd'hui, 20 délégués lycéens, d'établissements débrayés, se sont réunis à l'université des Sciences Humaines, dans ces bâtiments : c'est encore repartit !
Par Thierry Kruger il y a 5 ans
oulaa
Par FULLMAN Man il y a 5 ans
La pensée réactionnaire se traduit encore par l'affirmation de la dominance mâle, le contradicteur devient un adolescent ou un enfant, adulte non fini qu'il s'agit de châtrer, afin de se réserver par sa crânerie bravache les meilleures femelles. Il y a encore des nostalgique de la Planête des Singes ou de "je te cogne et après tu pourras l'ouvrir" chère à not' bonne Légion casseuse d'indigènes. Pitoyable mais si humain.
Par Thierry Kruger il y a 5 ans