Savants maudits, chercheurs exclus - Part 4

le baron fou
75
864 Aufrufe
  • Informationen
  • Export
  • Hinzufügen zu
A partir de 1947, il développe une thérapie sélective contre le cancer, à base de péroxydases synthétiques, et qu'il appellera "physiatrons synthétiques", communiquée le 4 mars 1949 devant la Société française de microbiologie, et publiée dans les Annales de l'Institut Pasteur.
Pour avoir annoncé avoir guéri du cancer son père sur qui il a d'abord essayé ce procédé, et aussi pour son zèle à contester l'efficacité des vaccinations promues par l'Institut Pasteur, il en est licencié à la fin de 1949, ayant à son actif une soixantaine de publications scientifiques. Sa vie sera alors une lutte infructueuse pour faire reconnaître officiellement ses découvertes et faire face à de nombreux procès découlant du fait d'avoir soigné illégalement une quinzaine de milliers de malades.
Il fut notamment publiquement défendu par l'artiste Philippe Druillet dans Charlie Hebdo (juin-juillet 1979)

0 Kommentare