Advertising Console

    Jean-Marie Le Pen, chroniques d'un tortionnaire. Partie 1.

    Reposter
    rixe_77

    par rixe_77

    15
    2 920 vues

    34 commentaires

    evhee
    " Rappeler publiquement le passé de tortionnaire de Jean-Marie Le Pen peut être "légitime". Ainsi a fini par juger la Cour de cassation, le 24 novembre 2000, dans un arrêt qui a mis un terme à une très vive controverse judiciaire dont M. Le Pen était sorti vainqueur dans un premier temps. Le débat était né après la publication, en 1984 et 1985, par Le Canard enchaîné et Libération, d'articles accusant Jean-Marie Le Pen, lieutenant en Algérie, d'avoir torturé et procédé à des exécutions sommaires."

    algeria-watch.org/.../lepen_tortionnaire.htm
    Par evheeIl y a 2 ans
    eric nono
    je ne voualis pas mettre 5 étoiles ! meeeeerde
    Par eric nonoIl y a 6 ans
    eric nono
    propagande bobo-ecolo-altero-mondialiste, monsieur Le Pen n'a fait que de l'humanitaire pendant la guerre d'Algérie tout le monde le sait !
    Par eric nonoIl y a 6 ans
    rixe_77
    "Le Chagrin et la pitié", un documentaire exceptionnel et rare, si rare, que tous les autres font pâles figures, je le conçois tout à fait. ;)
    Par rixe_77Il y a 6 ans
    Thierry Kruger
    Bon reportage mais insuffisant : il ne parle pas des plein pouvoir accordés à l'armée par les radicaux et socialistes, des centaines de meurtre de messalistes (indépendantistes non communistes) en France et en Algérie par le FLN. Personne n'a posé de bombe au FLN, personne n'a torturé chez les français, personne n'a arrêté ni gardé les camps de concentration français en Algérie. Personne n'a parlé sous la torture. Personne n'a violé. Il manque le pardon et les regrets, la culpabilité reconnue : nous n'avons que le chagrin et la pitié, les crimes réels de l'Etat Français. Il est tant que l'Etat Algérien s'excuse pour les harkis, l'instauration du parti unique et la violation de sa belle constitution de 1962.
    Par Thierry KrugerIl y a 6 ans
    Voir plus de commentaires