Pékin&Moscou parviennent à édulcorer la déclaration de l'ONU

Découvrir le nouveau player
FRANCE 24

par FRANCE 24

3,1K
193 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Face aux réticences de la Russie et de la Chine, le Conseil de sécurité de l'ONU a fini par adopter une déclaration timide sur la sentence prononcée contre l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, dont il n'exige pas la libération.

1 commentaire

toute facon, c'est aux nations de décider, et aux peuples de s'émanciper,....que chacun se démerde !
je suis contre le droit d'ingérance qui pue,
et contre le Nouvel Ordre Mondial, qui ne servirait que les plus puissants
que chaque pays s'occupe de lui ! c'est forcément plus proche des réalités de chacun.
NON AUX GENDARMES DU MONDE !!! et retrouvons notre souveraineté !
les impérialistes ont perdu toute crédibilité : qu'ils crèvent !
Par evhee il y a 5 ans