Visite d'un appartement Napoleon III sur la Riviera

Sophie Amick
1
483 views
  • About
  • Export
  • Add to
Un art de fête qui reflète bien cette époque : le Second Empire où des fortunes s’échafaudaient sur la spéculation immobilière. Le Baron Haussmann, alors préfet de Paris, redessinait le centre de la capitale, qui maintenant encore, et grâce à lui,reste une des plus belles villes du monde. De très jolies femmes, un peu légères, appelées “lionnes” se plaisaient à dévorer la fortune de ces hommes qui mettaient à leurs pieds bijoux, toilettes et équipages, leur offrant de somptueux hôtels partculiers, regorgeant de meubles et bibelots précieux, sièges capitonnés, nacres et dorures,créant ainsi par cette surabondance de luxe le fameux style “cocotte”. Elles donnaient des fêtes fastueuses conviant le monde des arts et des lettres dans leurs salons, qui faisaient pâlir d’envie toute l’aristocratie enfermée dans ses traditions.

0 comments