America: From Freedom to Fascism 2/7

Découvrir le nouveau player
spartakus67dhm
457
828 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists

2 commentaires

(2)
Notre peur du Sida, des attentas, des gangs de la drogue, du manque, de la crise, de l'eau, du logement, de la bagnole, des économies, de la fin de mois, de la sale bouffe, de la mort.
Tout ces excès émotionnels nous formatent et nous laissent inconscient face à la vérité du phénomène de vie et à la mission humaine.
Nous courons vers un idéal de beauté et de jeunesse effarant, la vieillesse et la mort nous effraient, le moche, le faible, le petit fait naitre chez nous un sentiment d'aversion, ce qui montre bien à quel point nous sommes dénaturés.
Nous vivons sans aucuns gardes fous, hypnotisés par la télé, la pub et notre vision si faussée de l'existence.

Nous ne sommes pas les soldats du nouvel ordre mondial.
La résistance est la plus dure car elle affecte directement la source de plaisir et de symbole de l'existence.
Nous ne vivons pas pour consommer comme du bétail.

Par jean il y a 6 ans
Cela nous montre bien que tous ces soit disant élus sont tous de la même famille élitiste que leur prédécesseurs, et qu'ils n'hésitent pas à endosser plusieurs costumes politiques pour mieux nous endormir et nous illusionner sur un choix inexistant.
Bush et Kerry en sont un bel exemple, les deux servant avant tout les intérêts; ceux du Skull & Bones.

La masse est autant coupable, car elle ne se nourri que des miettes matérielles de ces vautours.
Nous piaillons misérablement au dessous de leur nid pour récolter quelques miettes, sous forme d'emploi, de crédits, de pub, de besoins créés, de conscience endormie, de sexe de démesure, d'excès.
Notre immaturité nous enchaines nous même.
Dans cette dictature, le nombre de geôliers égale celui des opprimés, car le geôlier est à l'intérieur de des opprimés.
Par jean il y a 6 ans