Spiral B

ministere de la defense
535
1 470 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les ingénieurs de la délégation générale pour l'armement (DGA) présentent pour la première fois les premières images du démonstrateur d’alerte avancée Spirale (système préparatoire infrarouge pour l’alerte), mis en orbite en février 2009, dans l’espace Défense au salon du Bourget (emplacement ST - A 026).

Un système d’alerte spatiale vise à détecter le tir d’un missile balistique le plus tôt possible après son départ. Il repose sur le principe de la détection de la chaleur (signature infrarouge) dégagée par les moteurs pendant la phase de propulsion du missile.

Destiné à préparer ce futur système d’alerte spatiale, le démonstrateur Spirale va collecter pendant une année une grande variété d’images infrarouges de la Terre afin d’évaluer les situations possibles de fausses alarmes générées par des phénomènes naturels (nuages ou montagnes enneigés éclairés par le soleil). Enfin, il doit permettre de modéliser et de définir, d’ici octobre 2010, les principales caractéristiques du futur satellite (résolution et zone couverte par la caméra infrarouge notamment).

La France a décidé d’acquérir une capacité de détection et d’alerte des tirs de missiles balistiques d’ici 2020 afin de surveiller les tirs d’essais de pays proliférant, de protéger les centres de population, les forces et des installations identifiées comme cibles. Une telle capacité permettra également de localiser précisément l’origine des tirs de missile.

La DGA a confié la maîtrise d’œuvre de Spirale à EADS-Astrium, responsable du centre de contrôle des satellites, de l’exploitation des images et de la définition du futur système d’alerte. Thales Alenia Space a conçu et développé les deux micro-satellites basés sur la plate-forme Myriade du CNES.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.