Advertising Console

    Mr Nicolas Sarkozy au Parlement Marocain a Rabat

    Repost
    928 vues
    M. Fassi Fihri qui s'exprimait lors d'un point de presse a affirmé ainsi que «le statut avancé offre la possibilité d'un dialogue approfondi avec l'UE et donnera par conséquent au Maroc une occasion supplémentaire pour défendre ses intérêts suprêmes et pour mieux expliciter la légitimité de sa position, surtout qu'il s'agit d'un conflit qui n'est pas isolé de son contexte géostratégique méditerranéen, sahélien et maghrébin».

    Dans le même ordre d'idées, le chef de la diplomatie marocaine a rappelé que le Royaume, avant même la présentation officielle de la proposition d'autonomie, était entré dans un processus de concertation avec l'Union européenne qui avait formulé une position claire. L'UE a jugé sérieux et crédibles les efforts du Maroc pour trouver une solution à ce conflit. Elle a souligné également, selon le même responsable, qu'il était nécessaire que les négociations prennent en compte ces efforts pour trouver une solution consensuelle et réaliste.