Bouches-du-Rhône : le rSa remplace le rmi et l'api

Conseil général 13
88
991 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
rSa : Le Conseil général signe avec la CAF la convention de gestion.

« Quand il s’agit d’intérêt général, je suis toujours preneur », a lancé jeudi 28 mai 2009 Jean-Noël Guérini alors qu’il était sur le point de signer à Aix-en-Provence avec le président de la CAF 13 (Caisse d’allocations familiales), la convention de lancement du RSA (Revenu de solidarité active). Le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône a d’abord tenu à visiter la plate-forme de la CAF où 28 personnes reçoivent des appels de 3 régions du sud de la France, alors que le dispositif du RSA est en service depuis le 1er juin. Avec en moyenne une cinquantaine d’appels par jour, chaque conseiller prend en charge le suivi des anciens bénéficiaires du RMI (Revenu minimum d’insertion) et de l’API (Allocation parent isolé) ainsi que l’orientation des travailleurs modestes susceptibles de bénéficier du nouveau dispositif. Le RSa garantit une augmentation des revenus et complète les ressources de ceux qui tirent de leur travail des revenus limités. « Nous devons réussir collectivement ce passage du RMI au RSA », a poursuivi le président du Conseil général, insistant sur une donnée essentielle : « L’emploi doit être au cœur du dispositif RSA. » Et d’ajouter : « Nous sommes les deux principaux acteurs du domaine social, le Conseil Général avec un budget de plus de un milliard d’euros et la Caf avec deux milliards d’allocations diverses qui concernent environ 50% de la population. Je rappelle que 20% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, un chiffre qui s’élève à près de 30% pour la Ville de Marseille. Le Département des Bouches-du-Rhône est durement concerné par les questions de pauvreté et d’exclusion et le nombre de bénéficiaires du RMI est un des plus élevés de France, un peu plus de 51 000. »

http://www.cg13.fr

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.