Advertising Console

    Peut-on être socialiste et libéral ?

    Reposter
    Liberté Chérie

    par Liberté Chérie

    101
    413 vues

    4 commentaires

    Pterano
    art voilà la fin du commentaire: "Il y a possibilité de faire la part des choses et penser l'équilibre Etat social + entreprise privée à l'échelle internationale" au lieu de ressortir friedman et sa nostalgie du XIXème siècle ...
    De plus l’État social peut être réorganisé de manière subtile en supplantant les élus par le patronat et les salariés eux même (sous la forme des syndicats) afin que l'aspect hiérarchique de l’État ne soit plus qu'une illusion. Bref tout n'est pas justifiable sous prétexte que l'on peut payer (ou pas justement) et on peut malgré tout améliorer les droits tout en conservant une cohérence dans le respect d'autrui (ne pas transformer la Liberté en permis de tuer).
    Par PteranoIl y a 4 ans
    Pterano
    rho le clichééé mais vous auriez pu prendre le système des kibboutz en Israël pour l'exemple de communisme idéalisé! Parce que franchement le coup du capitalisme d'Etat soviétique c'est pas vraiment crédible. Sinon je regrette que finalement il n'y ait pas de réelle réponse à la question "peut on être libéral et socialiste?" car c'était pas bête du tout comme question les deux étant au départ issus d'un progressisme en opposition à la monarchie absolue. Et puis mince il y a quelque chose qui me sidère dans tout cet argumentaire c'est d'arriver à admettre que des fondations même du système libéral (avec aide de l'état ou pas) créaient de l'injustice à gogo mais que finalement c'est naturel et que le marché rééquilibre tout. C'est gonfléé quoi les gens ne sont pas des chiffres! Il faudrait sérieusement penser à remettre les pieds sur terre. Il y a possibilité de faire la part des choses et penser l'équilibre Etat social + entreprise privée à l'échel
    Par PteranoIl y a 4 ans
    Déborah Marchand
    Suite de mon premier commentaire :

    Mais entre le système d'assurance santé "tout étatiste" qui est le nôtre aujourd'hui et le système "personnel et tout marchand" américain, une "troisième solution" existe : un système tout ou partiellement "mutualiste" ! Pourquoi en effet des mutuelles ne seraient pas habilitées à prendre en charge "la totalité d'un acte médical" ? Et une mutuelle, c'est bien une structure "privée", non ? Mais néanmoins "collective", ce qui permet "des cotisations accessibles à tous les budgets familiaux" (et donc aussi "plus facilement malussables" sans trop pénaliser l'assuré !). De plus pourquoi pas imaginer la création de mutuelles "par mode de vie" (des mutuelles "de gourmands, de fumeurs, de drogués" etc.......) : en fait "ce que je souhaite" personnellement !
    Par Déborah MarchandIl y a 5 ans
    Déborah Marchand
    Bonjour Arnaud,

    Bravo pour cette intervention et en particulier pour avoir autant contré "l'hygiénisme", sujet sur lequel je suis "parfaitement d'accord avec tous les aéliens" et la plupart des autres libéraux !

    Par contre, je voulais te faire prendre conscience que le système d'assurance santé privé "personnel" que tu sembles préconsier aurait malheureusement le défaut de "ne pas être à la portée de toutes les bourses" et qu'il pénaliserait les classes moyennes et les pauvres ! Et ce surtout si, en plus, des "malus" doivent être appliqués pour de simples cigarettes (ou des tablettes de chocolat ?) !....... Pourquoi en être si sûr ? Et bien tout simplement parce que suffisamment d'expériences sont faites et relatées en ce domaine avec le système de santé "américain" !
    Par Déborah MarchandIl y a 5 ans