Advertising Console

    Fadela Amara travaille pour le CRIF

    Repost
    samir8000

    par samir8000

    102
    4 158 vues
    Interview d'Amara à un journal israelien :

    " Vous devez être prudent sur la terminologie. L’antisémitisme est un fait et nous savons exactement où cela à conduit notre histoire. "

    "Quand on a à faire à des actes contre les musulmans, leur religion n’a rien à y voir. Ce sont des actes racistes, point à la ligne. Vous ne pouvez comparer l’Holocauste et la mémoire personnelle de ma famille, qui est la colonisation de l’Algérie. C’est vrai que mon père, qui est né pendant l’époque coloniale a été privé de ses droits. Il n’a pas pu aller à l’école et je ne peux que regretter ces « tristes intervalles » de l’histoire de France. Mais cela n’a absolument rien de commun avec la solution finale. L’Holocauste a été l’acte le plus barbare que le monde ait vécu. Ce n’est pas comparable. Même pas le génocide au Rwanda ".

    "Je me suis sentie très à l’aise (en Israel) je n’ai pas été l’objet de regards scrutateurs spéciaux, comme cela arrive souvent à l’égard des étrangers. Je n’ai ressenti aucun racisme".

    Avec ces déclarations et cette vidéo, on cerne le personage. Tout y est : compétition victimaire, amalgame et théories conspirationistes contre les musulmans, niveau intellectuel très bas, mépris pour son Histoire et celle de ses ancêtres, apologie d'un état qui pratique le colonialisme et l'apartheid.

    Voilà la diversité qu'on veut nous vendre.