Advertising Console

    Performance a tout prix un marche de dupes_1/8

    Reposter
    tchels0o

    par tchels0o

    808
    737 vues
    C’est un des dogmes de notre société : la performance, l’efficacité, la rentabilité !
    Au travail, les salariés et les cadres se sont longtemps pliés à l’exigence de la performance, au culte du résultat, quitte à travailler plus et devenir parmi les travailleurs les plus productifs du monde. Aujourd’hui, avec la crise, beaucoup ont le sentiment d’avoir été trahis.
    Mais, à la maison aussi, les mêmes valeurs de performance et d’excellence s’imposent à travers le phénomène des coachs : efficacité et rentabilité pour s’occuper de ses enfants ou de sa maison !
    Aucun aspect de la vie quotidienne ne semble échapper au mythe de la performance. Jusqu’où ?

    Travailler plus… à quoi bon ?
    Un reportage de Séverine Lebrun.
    3M, Sony, Continental : pourquoi les ouvriers de ces sites condamnés s’en sont-ils pris à leurs patrons ? Pour se venger des sacrifices qu’ils ont consentis en vain ? Pendant des années, ils ont accepté de travailler plus pour sauver leur emploi et leur usine. Aujourd’hui, ils ont le sentiment d’avoir été trompés.

    Cadres, l’opération commando
    Un reportage de Florence Griffond et Alexis Fischer.
    Ils sont déjà cadres sup’ et patrons. Mais ils veulent travailler davantage pour gagner encore plus. Afin de devenir "Top manager", ils suivent des stages organisés… par l’armée. Objectif : gérer les situations de crise et devenir des leaders ultra efficaces ! Mais croient-ils encore au mythe de la performance ?

    Faut-il un coach pour être heureux ?
    Un reportage de Agnès Gardet.
    Des cours privés pour gérer son corps, ses enfants ou son foyer : le coaching en tout genre explose ! Que valent ces méthodes qui prétendent régler les problèmes de la vie quotidienne ? Comment les valeurs de l’entreprise, travail, exigence, résultats, ont-elles envahi la vie privée ?

    playlist:http://www.dailymotion.com/playlist/xy7h1_tchels0o_performance-a-tout-prix-un-marche-d