Sesala Tam Pleuwh, les écoliers des rues

374 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Ils s'appellent Sraem, Makara, Khunry... Ils ont sept, onze ou quatorze ans et travaillent dans les rues de Phnom Penh. Chiffonnier, gardienne de voiture, « peseuse » de passants..., tous les moyens sont bons pour assurer sa survie. Dans une capitale gonflée par l'exode rural, les enfants sont parfois livrés à eux-mêmes et victimes d'abus divers. Au Cambodge ou ailleurs, leur épanouissement passe par l'éducation. Mais comment concilier école et travail ? Comment s'offrir une scolarité, qui, même publique, est loin d'être gratuite? En partenariat avec Aide et Action, l'ONG Mith Samlanh va tous les jours à la rencontre de ces enfants des rues. Sa mission : les aider à se construire un avenir.

0 commentaire