DOCUMENTAIRE KIGALI IMAGES CONTRE MASSACRE 6

Découvrir le nouveau player
369 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
DOCUMENTAIRE KIGALI IMAGES CONTRE MASSACRE 6 ET FIN

L'aveuglement
Le génocide rwandais est désormais entré dans les consciences comme l'un des plus monstrueux événements de notre histoire récente. Mais on a oublié l'indifférence qui entoura, deux mois durant – ces huit semaines cruciales où des centaines de milliers de personnes furent exterminées avec des armes rudimentaires –, ce que l'Occident voulut d'abord considérer comme une « guerre ethnique » de plus. Le premier choc, vertigineux, suscité par le documentaire, c'est de remettre très concrètement le spectateur face à cet aveuglement bercé par le ronron absurde de l'« info » – essence, nous suggère Jean-Christophe Klotz, de notre rapport collectif au monde. Mais si la portée en est universelle, ce récit à la première personne ne lâche jamais le fil du singulier. Entre les images de 1994, sobrement commentées par leur auteur – notamment les séquences filmées dans le sillage d'un Bernard Kouchner en mission, d'autant plus glaçantes que tout autour, on sait que les massacres se poursuivent à grande échelle –, et les témoignages recueillis dix ans plus tard auprès des rares survivants et témoins, il émeut constamment, pour mieux interroger l'usage de l'émotion.
Pourquoi le monde a-t-il sciemment abandonné quelque 800 000 Rwandais au génocide ? Jean-Christophe Klotz, l'un des rares reporters présents sur place au plus fort des tueries, confronte les images d'hier aux témoignages d'aujourd'hui. Un récit intime et universel, hanté par cette question sans réponse.

1 commentaire

J'ai Beaucoup aimé !...
Merci !!!
:o)
Par Pistou il y a 6 ans