Advertising Console

    Printemps des Poètes Les voeux ne meurent jamais

    Repost
    osama-khalil

    par osama-khalil

    4
    315 vues
    Vidéo n° 8 : Les Vœux ne meurent jamais
    Osama Khalil : texte
    Fatima Guémiah : lecture en français
    Jean Claude Legrand : lecture en espagnol
    Printemps des poètes 2009
    Centre culturel d’Egypte à Paris
    Mercredi 11 mars 2009 à 19h
    Mes lettre d’Amour de Osama Khalil
    Pour célébrer le Printemps des poètes 2009, le centre culturel d’Egypte invite lOsama Khalil à la présentation de son recueil Mes lettres d’Amour dont la quatrième édition est parue en janvier 2009, en arabe, français et espagnol, aux Editions le Scribe l’Harmattan.
    Extraits :
    Les vœux ne meurent jamais
    Je prends refuge
    auprès du Maître du vrai
    contre le vrai
    s’il était vrai
    que les choses ne sont pas
    telles qu’elles nous paraissent

    Et une voix siffle, du fond de la gorge
    Es-tu mon péché
    sueur et sel sur ma peau,
    Es-tu un monde enseveli dans mon cœur
    comme veines et sang ?
    Es-tu la terre où je trouve ma bonté ?
    Où je grandis ?
    Terre de mes ancêtres que j’interroge
    et entends dans son appel
    la voix de ma mère m’invitant
    au repas du midi
    Terre où, avec mes camarades,
    je recueillais les horizons
    dans mes innocentes promenades
    Que suis-je devenu aujourd’hui pour que
    je ne te hume plus sur le front de l’aurore
    comme une rose naissante !
    ......

    Nunca mueren los votos
    ...
    Y silba una voz, desde el fondo de la garganta
    ¿ Eres tú mi pecado
    sal y sudor en mi piel ?
    ¿ Eres tú mundo sepulto en mi corazón
    como venas y sangre ?
    ¿ Eres tú la tierra donde encuentro mi bondad,
    donde crecí ?
    Tierra de mis antepasados a la que pregunto
    y oigo en su llamada
    la voz de mi madre invitándome
    a la comida del mediodía
    Tierra donde, con los compañeros,
    recogía los horizontes
    en mis paseos inocentes

    Qué he llegado a ser hoy, para que
    ya no te huela en la frente de la aurora
    como rosa naciente
    .....