DOCUMENTAIRE OTAN : machine de guerre, machine de paix ? 3

Découvrir le nouveau player
1 619 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
OTAN : machine de guerre, machine de paix ? 3

Lutte contre le terrorisme international, retour annoncé de la France dans les instances militaires, arrivée de Barack Obama... L'OTAN doit aujourd'hui faire face à de nouveaux défis. État des lieux.

Privée de sa raison d'être après la mort de son frère ennemi, le pacte de Varsovie, l'Otan a pourtant survécu. On peut même dire qu'à l'heure de son 60e anniversaire, l'organisation se porte bien, à en juger par l'attirance qu'elle exerce sur plusieurs États de l'ex-URSS. De quinze, ses membres sont passés à vingt-six, et bientôt à vingt-huit, peut-être même à trente si elle intègre la Géorgie et l'Ukraine.
Légitimée par cet élargissement, l'OTAN s'est aujourd'hui donné de nouvelles missions : il ne s'agit plus seulement de défendre l'Europe, mais d'oeuvrer plus largement à la sécurité du monde occidental. Un objectif affirmé depuis que l'organisation s'est lancée dans la guerre contre le terrorisme international et la prolifération nucléaire.
Mais qui définit les menaces ? Faut-il considérer l'Otan comme un outil au service des seuls États-Unis qui décideraient de tout ? L'organisation ne reste-t-elle pas un gage de sécurité pour une Europe incapable de se construire une défense commune ? Est-ce la raison pour laquelle la France envisage de reprendre sa place au sein des instances militaires de l'OTAN ? L'arrivée d'Obama aux affaires va-t-elle changer la donne ? Autant de questions et d'enjeux sur lesquels les chefs d'État conviés au 60e sommet devront se pencher, que le documentaire d'Hubert Dubois décode à travers les analyses, entre autres, de l'ancien secrétaire général des Nations unies Boutros Boutros-Ghali, de l'ex-ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine, de l'actuel secrétaire général de l'OTAN, Jaap de Hoop Scheffer et du général Viktor Zavaezin, président du Comité de le défense de la Douma russe.

1 commentaire

Les etas unis comme il le dis "hesitait a intervenire en yougoslavie" pour la simple et bonne raison c est que c est eux qui ont declanché le bordel la bas, avec certain pays comme l allemange...Le demantelemant de la yougoslavie etait dans leur plan globale d expension d influance en europe ect...aussi afaiblire l europe en entierté car pendant le conflit a la region serbe du kosovo, les USA ont profité pour instalé la plus grosses base millitaire en europe en albanie...bref il encule bien l EU, nous empechent d avoire une deffense digne de notre economie et passé, et tout ca avec nos ministre corompus qui leur pompe le dar
Par exalibure il y a 5 ans