Bunker

Collectif Cocktail
1
3 622 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
"Le théâtre est l’art d’organiser le scandale : il doit révéler le scandaleux et l’obscène que le monde s’efforce de cacher […] afin que cela ne soit pas enseveli, oublié, mais soit dénoncé. "
Matthias Langhoff

Bunker se situe entre théâtre et arts plastiques, danse et musique. Le Collectif Cocktail nous invite ici à choisir notre place, en tant que spectateur mais également en tant qu’individu.
Cette pièce se situe dans la lignée de Cocktail et traite de la femme contemporaine.
Le point de départ à l’écriture de ce spectacle est un fait divers plus que jamais d'actualité, datant du printemps 2008 : le cas de la jeune Elizabeth Fritzl, séquestrée et violée par son père durant vingt-quatre années (de 1984 à 2008). Cette femme a eu sept enfants de sa relation incestueuse avec son père. Enfermée dans la cave de la maison familiale, elle aura vécu là toutes ces années sans que personne ne s’en aperçoive. L’affaire provoque un véritable scandale et captive toute l’Europe.
Bunker se détache volontairement du fait divers et souhaite proposer à son spectateur un théâtre qui ne soit pas de l’ordre du documentaire, similaire aux nombreux reportages que nous pouvons voir dans nos télévisions. Il s’agit de proposer une pièce qui dépasserait le simple show, spectaculaire et voyeur, et de tenter d’interroger chaque citoyen sur son positionnement face à la médiatisation massive de ces événements.
Comment l’art peut-il dévoiler au monde ce qu’il y a de plus tabou et de plus enfoui dans notre société ? L’inceste, et plus largement la violence mentale et physique infligée aux femmes au cœur même de la famille.
Nous sommes pris dans un manège : corps exposés, ritournelles, images, dessins, vidéo, écriture, objet, lumières. Les artistes nous immergent dans un univers fragile et troublant qui pousse à nous interroger.

0 commentaire