BIOTECHNOLOGIE, jusqu'où ira t on ? (attention aux dérives)

candy

par candy

93
2 903 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Jusqu'où la science ira t elle en terme d'expérimentation ?

La fin du naturel ?

Nombre de limites ont déjà été dépassées. Attention à la folie et aux dérives !

Partie 2 :
http://www.dailymotion.com/video/x8pc8p_2x4-biotechnologie-les-etres-de-dem_tech

Partie 3 :
http://www.dailymotion.com/video/x8pce4_3x4-biotechnologieles-etres-de-dema_tech

Partie 4 :
http://www.dailymotion.com/video/x8pcio_4x4-biotechnologie-les-etres-de-dem_tech

Extrait de Vertigo :
"Depuis quelques décennies, il semble de plus en plus évident que l’être humain a perdu le contrôle du complexe technoscientifique. Ce complexe se présente comme un ensemble autosuffisant. De ce fait, les biotechnologies présentent deux écueils. D’une part, une menace pour l’existence naturelle (le corps, la nature et l’environnement); d’autre part, une menace pour l’existence subjective, créatrice de sens dans l’acte d’habiter l’existence naturelle et sa propre présence. De part et d’autre, n’assistons-nous pas déjà à une extinction de l’existence naturelle et de la subjectivité? L’existence naturelle sera-t-elle de plus en plus confinée dans les biodômes et réduite à la vie biologique et objective? L’existence subjective et intentionnelle sera-t-elle de plus en plus limitée à un univers romanesque, quelque chose que l’on retrouve seulement dans les livres comme nous retrouvons maintenant seulement dans les musées, les oeuvres d’art, exilées qu’elles sont de la vie quotidienne? C’est la mort qui nous guette. Notre temps témoigne de la transformation de l’existence naturelle en vie biologique, objective et artificielle et de la modification d’une pensée méditative et réceptive en une pensée constructive et calculatrice jetant dans l’oubli la question de notre présence à soi-même et à l’existence naturelle1 . Tout bien considéré, la logique ou le jeu de langage qui organise les biotechnologies s’appuie sur un déni de l’autonomie tant de l’existence naturelle que de l’existence subjective."

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.