Advertising Console

    ALLA - Musique Foundou

    Repost
    9 681 vues
    Virtuose du "OUD" (instrument de musique en forme de demi-pastèque), ALLA est un musicien mythique et mystérieux. Légendes et histoires bizarres courent sur lui dans toute l'Algérie et le Sahara. Sa musique est si extraordinaire qu'elle rendrait les gens fous

    Béchar (ville du désert, au Sud Est de l'Algérie) qu'une nuit, un homme qui avait fumé beaucoup de haschich a commis l'erreur d'écouter une cassette d'Alla. On l'a retrouvé au matin sur la place du marché scandant la musique alors que son magnéto tournait à vide depuis plusieurs heures. On raconte aussi que, dans un bus qui se rendait de Béchar à Timimoun (au Sud, en plein cœur du Sahara), le chauffeur a enclenché une cassette d'Alla en partant. Lorsque le bus est arrivé à destination il s'est immobilisé, mais aucun signe de vie n'en sortait. Des badauds se sont approchés avec précaution, ont ouvert les portes et ont découvert tous les passagers en transe, refusant de descendre et implorant qu'on leur remette la musique.

    Alla est né le 15 juin 1946. Sa mère était originaire de Tafilalet (ville du sud du Maroc) et son père venait de Taghit, une oasis perdue à 95 kilomètres de Béchar. A 16 ans, il fabrique son propre oud à l'aide d'un bidon, de câble et de bouts de bois. Il se crée un style s'inspirant aussi bien de l'Orient que de l'Afrique. En 1972, il achète son premier vrai OUD et commence très vite à se produire en public.

    Alla a crée le "Foundou", un genre au nom curieux venu du tréfonds de ses souvenirs d'enfance. Son père travaillait dans une mine de fer appelée "Fond 2".

    Aujourd'hui, Alla vit à Paris et ne veut recevoir personne (pas même ses compatriotes de Béchar récemment arrivés en France ni même le directeur de sa maison de disque). Enfermé dans son monde, il paraît qu'il compose. Et demeure fidèle à lui-même : libre et imprévisible.