Advertising Console

    "Ensemble pour une Santé Solidaire" reçue à l'Assemblée

    Reposter
    jmichelgognet

    par jmichelgognet

    11
    862 vues
    Une délégation de l'association Ensemble pour une Santé Solidaire reçue par des députés à l'Assemblée Nationale

    Alors que la loi HPST (dite aussi loi Bachelot) est discutée et votée à l'assemblée Nationale, l'association Ensemble pour une santé solidaire a interpellé les parlementaires afin de leur remettre 260 000 pétitions initiées par le Docteur Lehmann en 2007 contre les franchises. Appel que nous avons relayé.

    Aujourd'hui nous pouvons estimer que plus de 700 000 pétitions ont été remises.

    Catherine LEMORTON (PS), Martine BILLARD (Vert), Jacqueline FRAYSSE (PC) ,Marisol TOURAINE (PS), Christian PAUL (PS) , Jean MALLOT (PS) de l'Allier nous ont reçu.

    Alors que nous avons interpellés les députés sur l'engagement de la gauche à être à nos côtés de façon visible dans les luttes menées sur le terrain actuellement par les citoyens, les syndicats, les professionnels de la santé, les collectifs contre la loi Bachelot et pour l'accès aux soins pour tous, et alors que nous avons rappelé aux parlementaires présents que la loi sur les franchises a été votée en présence d'uniquement 77 députés, Quelle fut notre surprise lorsque nous avons pénétré dans l'hémicycle : Seulement une trentaine de députés étaient présents !!!

    Lorsque les députés, pétitions à la main, ont interpellé Madame Bachelot sur la question des franchises, celle-ci a de nouveau sortie ses arguments erronés !!

    Visiblement, Bachelot n'a pas d'inquiétude à avoir, sa loi passera sans difficulté. En effet, encore aujourd'hui, la gauche a raté son rendez-vous pour défendre la santé des citoyens à l'assemblée. Dommage...

    Merci toutefois aux courageux députés présents qui nous ont reçus et été attentifs à nos arguments pour les reprendre en séance. Quant aux autres, nous leur laissons le soin de répondre aux plus de 700 000 citoyens qui leur demandent de se battre à leurs côtés contre la casse de l'accès aux soins solidaire. N'est-ce pas le rôle d'un élu ?

    Pour notre part, Ensemble pour une santé solidaire continue la lutte !