Advertising Console

    Zemmour face à Mouloud Aounit

    Reposter
    Prince de Condé

    par Prince de Condé

    1,8K
    36 968 vues

    129 commentaires

    Vincent Leboutte
    Sayanim de Timsit
    Par Vincent LeboutteIl y a 4 ans
    Arnack Attack
    Lol comment tu peux comparer la résistance francaise et celle de gaza? Nous on a pas TOUS été parqués dans des petits camps avec un blocus total sur la tronche. on avait quand même un peu plus de moyens, même si évidemment la différence entre l'équippement du petit résistant francais et celui du soldat du reich était conséquente. Tuer des civils c'est lache, mais quand ces même civils débarquent sur des territoires VOLES, s'installent dans des maisons VOLEES , et vivent des biens qui ont ete VOLES, est-ce qu'on peut encore les appeler des CIVILS? Ok si un attentat est commi au nom d'une RELIGION (pas au nom d'une résistance et "sacralisé" par la rligion, ça c'est encore autre chose , mais bien quand un religieux promet à un crédule qui n'a de grief contre personne qu'il ira au paradis s'il se fait sauter ) , mais en tant qu'acte de résitance sur des civils qui sont pas vraiment des civils? Faut pas rigoler, quoi...
    Par Arnack AttackIl y a 5 ans
    berzek
    le mec veux qu'on les plaigne et sois disant "condamne" le terrorisme c'est la le danger de ce personnage ..
    Par berzekIl y a 6 ans
    fastuff
    04:28 :
    -"Je crois que le monde est dirigé par la finance internationale, et pour cette finance internationale la paix est un chômage technique"-
    C'est parfaitement résumé, d'autant plus au regard de la crise financière actuelle et des conflits dans le monde...

    Et Pierre Lellouche qui demande :
    -"mais c'est qui la finance internationale ?"-
    Il devrait le savoir, lui qui a participé au Bildeberg 2003, il a dû en croiser des financiers...
    Par fastuffIl y a 6 ans
    Pierre
    4) « le monde arabe a besoin d’aide et n’a pas besoin de mépris » - je suppose qu’avec cette phrase Khadra voulait en fait dire « le monde arabe a besoin d’aide et non de pitié » Mais sous la carapace de l’évidence et du pragmatisme de cette assertion se cache une réelle contradiction : il ne peut malheureusement pas y avoir d’aide venant du fort qui ne soit perçue par le faible comme de la pitié ou du mépris. On en arrive presque à l’absurdité suivante : l’aide d’un état puissant devient l’humiliation des états faibles à long terme et la plupart des états qui ont « flanqué » dehors leurs anciens "bourreaux" colonisateurs en revendiquant leur indépendance n’ont jamais réussi à construire grand-chose par eux-mêmes. En clair quand on les aide pas on est méchants et on se fiche d’eux, et quand on les aide on est méprisants et on ne respecte pas leur besoin d’autonomie. Sincèrement il faut un min de cohérence aussi...
    Par PierreIl y a 6 ans
    Voir plus de commentaires